Après un échec phénoménal du système classique, est apparue « la théorie  générale de l’emploi de l’intérêt et de la monnaie »  de J.M.Keynes. Une théorie keynésienne avec une analyse macroéconomique et des politiques visant à augmenter les niveaux de la croissance économique tout en évitant les crises économiques, Keynes veut montrer qu’il est possible d’observer un équilibre économique avec un sous-emploi durable sur les marches des facteurs de production: son analyse se démarque du courant néo-classique qui se fondait sur l’équilibre de plein emploi. La théorie keynésienne suggère donc aux pouvoirs publics de stimuler la demande globale pour restaurer le plein emploi. Une politique keynésienne consiste donc à augmenter les dépenses publiques ou à diminuer les prélèvements fiscaux.

L’objet de ce chapitre est d’intégrer quelques fonctions de comportement dans l’équation comptable et d’expliquer comment, pourquoi et à quel niveau s’établissent la production, le revenu et l’emploi.